NEWSLETTER - AVRIL 2014
Rééducation maxillo-faciale : une spécialité à découvrir

De : I Breton- Torres Département d’ORL, chirurgie cervico-maxillo-faciale et stomatologie, Montpellier Vice présidente ACTTC, responsable du DU de technique de rééducation maxillo-faciale de la faculté de médecine de Montpellier

De : P. Jammet Praticien hospitalier département d’ORL, chirurgie cervico-maxillo-faciale et stomatologie, Montpellier, responsable du DU de technique de rééducation maxillo-faciale de la faculté de médecine de Montpellier

La rééducation oro-maxillo-faciale est un domaine à la fois restreint par sa localisation et très vaste par ses applications.

Les pathologies traitées en rééducation maxillo-faciale sont très diverses, comme les œdèmes de la face et du cou, avec et sans interruption des voies lymphatiques, les cicatrices d’origine traumatiques ou chirurgicales, les paralysies faciales, les fractures de la face, les limitations d’ouverture buccale (quelle que soit leur origine : post-radique, Noma opérés, ankylose des ATM opérées… ), les traitements post-carcinologiques

La prise en charge des dyspraxies oro-faciales est un volet fondamental de cette spécialité. Son incidence dans la lutte contre la récidive des dysmorphies faciales fait du kinésithérapeute maxillo-facial le partenaire indispensable de l’orthodontiste ou du chirurgien dans le cadre de traitements ODF ou de chirurgie orthognatique.

Toujours retrouvées dans les dysfonctions de l’appareil manducateur (DAM), ces dyspraxies linguales, labiales et ventilatoires, sont aussi à l’origine de troubles posturaux cervico-céphaliques, de cervicalgies (ou cervico-brachialgies) persistantes.

Si depuis de nombreuses années certaines indications de rééducation sont connues, de nouvelles indications ont vu le jour ces dernières décennies comme la rééducation des SAOS (syndrome d’apnées obstructive du sommeil), les prises en charge post-injectionnelles en médecine esthétique…

Des pathologies les plus lourdes aux plus légères, au carrefour de nombreuses spécialités médicales, la rééducation oro-maxillo-faciale est ainsi devenue une spécificité à part entière de la kinésithérapie.

POUR EN SAVOIR PLUS

  1. Diplôme d’université de rééducation maxillo-faciale - Montpellier
    Méthodologie et prise en charge de la rééducation de la pathologie de la sphère maxillo-faciale. Durée d’étude: 1 an, sous forme de séminaires, à l’issue desquels la validation se fait par un examen écrit et une soutenance de mémoire.
  2. Formation continue à l’EPK - Montpellier
  3. Association ACTTC (association cou/tête/tégument/cicatrice) fondée en en 2009 qui regroupe des kinésithérapeutes francophones spécialisés en rééducation cervico-maxillo-faciale dont le but est, entre autres, de fédérer ses différents membres afin de mieux les représenter et les défendre auprès de l’HAS, de proposer un annuaire sous forme de site internet accessible aux prescripteurs et aux patients.